Termes de Référence: Recrutement d’un Cabinet de Consultants Nationaux

L’initiative Making Access to financial services Possible (Rendre l’Accès aux services financiers Possible – en abrégé MAP) est un cadre de diagnostic et de programmation destiné à soutenir l’expansion de l’accès aux services financiers à tous, aussi bien pour les personnes que pour les micro et les petites entreprises. Il s’agit d’une initiative multi-pays initiée par UNCDF (United Nations Capital Development Fund) encore appelé Fonds d’Equipement des Nations Unies (FENU), et visant à promouvoir l’inclusion financière dans les Pays les Moins Avancés.

A travers le dialogue avec les parties prenantes et un processus basé sur des données probantes, le MAP regroupe autour d’un même cadre un grand nombre de parties prenantes au nombre desquelles les décideurs politiques, le secteur privé et la communauté des donateurs pour créer une série de mesures concrètes adaptées visant à étendre l’inclusion financière dans chaque pays. Il est important de souligner que l’inclusion financière est perçue non pas comme un objectif en soi, mais pour son rôle dans la réalisation de l’objectif de politique publique pour améliorer le bien-être des ménages, les moyens de subsistance et contribuer à la croissance économique inclusive et à la création d’emplois et, ce faisant, contribuer à l’économie réelle.
La méthodologie de MAP a été conjointement élaborée par UNCDF, FinMark Trust et le Centre pour la Régulation et l’Inclusion Financière (Cenfri).

Cette méthodologie couvre le contexte du pays en offrant une vue intégrée de la demande, de l’offre et du cadre réglementaire des services financiers et porte sur quatre produits ; à savoir : le crédit, les paiements, l’épargne et l’assurance. La méthodologie a été ajustée et peaufinée à la suite de la phase pilote du MAP pour s’adapter en tenant compte des expériences de la première série des pays ayant adopté l’approche MAP.

Les détails de la méthodologie sont énoncés dans une boîte à outils contenant une série de huit composantes du MAP, qui constituent la base des termes de référence du cabinet de consultants et doivent guider, dans tous les cas le cabinet de consultants nationaux en ce quiconcerne le type d’information et le niveau de détail à procurer, ainsi que les perspectives à développer dans le cadre du processus de synthèse. Le cabinet de consultants nationaux sera informé sur la méthodologie par le Consultant Principal, qui jouera un rôle d’assurance – qualité et de soutien technique tel qu’énoncé dans l’annexe A.

Les présents termes de référence indiquent le contexte du MAP, les objectifs du MAP au Burkina Faso, la portée du travail que le cabinet de consultants nationaux devra fournir, les résultats qui sont attendus en vertu de ce contrat et le calendrier prévu pour la mise en oeuvre. Ils définissent également comment le cabinet de nationaux devra collaborer avec les partenaires du MAP dans le cadre de cette étude.

Les principaux résultats attendus :

  • Un plan de mise en oeuvre initiale de l’activité est proposé y compris une liste initiale des parties prenantes prioritaires à interviewer ;
  • Un calendrier des réunions pour les consultations est proposé et les notes de réunions sont disponibles, y compris la visite pays par le Consultant Principal ;
  • La matrice des prestataires, matrice des produits, documentation clé ;
  • L’évaluation mystère pour la collecte d’information sur les produits et interviews des agents ;
  • Des rapports d’activités mensuelles portant sur les progrès réalisés sont présentés au Consultant Principal /FMT, à UNCDF/PNUD et au Comité de pilotage du MAP ;
  • Le cabinet de consultants nationaux participe aux sessions de formation, aux séances de travail, aux séances de synthèse et aux appels périodiques sur le processus avec les partenaires du MAP, préparent les différentes présentations pertinentes pour les présenter aux partenaires du MAP.

Tous les produits finaux livrés par le cabinet de consultants nationaux doivent être livrés au Consultant Principal, FMT et à UNCDF, à la fois dans des versions anglaises et françaises. Tout document de source secondaire doit clairement reconnaitre la paternité et droit d’auteur original.

Cliquez ici pour télécharger les termes de référence complets.